Et après ? : les post-Alpha

Alpha est un outil puissant sans vraiment d’équivalent mais il soulève souvent des questions plus profondes, notamment pour la suite :
– Que faire de ces nouveaux convertis ?
– Quel va être leur parcours après avoir reçu la première annonce de la Foi ?
– La paroisse est-elle capable de leur faire une place ?
– Quel accueil vont-ils recevoir ? Où trouveront-ils cet accueil et cette convivialité qu’ils ont pu expérimenter pendant leur parcours Alpha ?
– De quoi ont-ils besoin pour continuer à cheminer ?

Il n’y a pas de solution toute faite, car chaque paroisse, chaque participant et chaque cheminement dans la foi est unique.
L’accueil et l’intégration de ces nouveaux convertis doit s’inscrire dans une démarche globale de transformation pastorale et d’un changement de culture en profondeur. L’intégration sera facilitée si l’esprit d’Alpha a gagné le cœur des paroissiens, qui seront alors plus à même de leur réserver le meilleur accueil.

Objectif principal : tisser des liens et vivre la fraternité

Un chrétien isolé est un chrétien en danger. La foi des nouveaux convertis est fragile et, comme chacun, ils peuvent facilement se laisser rattraper par l’esprit du monde.
Certaines paroisses, à l’issue du parcours, les présentent, au cours d’une messe ou d’un temps fraternel paroissial, pour créer un pont et favoriser leur accueil par la communauté. Autre idée, mettre en place un système de parrainage, avec un parrain ou une marraine paroissien, aîné dans la foi, qui sera présent pour assurer le lien, inviter à la messe, aux temps fraternels…

Les petits groupes

L’expérience a montré que les participants ont un réel désir de poursuivre les liens fraternels qu’ils ont tissés durant le parcours. La marche suivante serait donc de créer ou de les intégrer à un petit groupe. .
La forme, le déroulement ou l’intitulé du petit groupe (fraternité paroissiale, connect group, cellule paroissiale, groupe de maison…) peut varier, mais il reste un lieu où seront vécus les 5 essentiels, notamment la prière et la fraternité.

La question-clé est souvent le niveau du contenu de la formation. Certaines formations seront trop spirituelles et donc la marche un peu trop haute, d’autres pas assez nourrissantes pour certains. Là encore, le choix s’inscrit dans une démarche globale et un véritable processus de croissance et d’accompagnement aussi personnalisé que possible.

Le service Alpha

Poursuivre en tant que serviteur au Parcours Alpha permet de garder contact avec l’équipe, de réentendre les topos sous un angle différent, de mûrir dans la foi et de commencer à servir pour ensuite exercer une responsabilité. De nombreux participants ont le désir de servir à leur tour, de donner avec joie comme eux-mêmes ont reçu.
Le service Alpha est limité dans le temps, car il est une étape avant d’envisager d’exercer un service dans une autre activité pastorale. Ainsi, les nouveaux pourront ensuite à leur tour rejoindre l’équipe.

Le service en paroisse

Certains participants n’ont pas forcément le désir ou la possibilité de servir à Alpha. En revanche, un service en paroisse pourra leur être proposé. Il s’agit de trouver une mission qui correspond à leurs talents, leur disponibilité, leurs aspirations. Une attention particulière doit être portée sur la vie au sein de l’équipe qu’ils rejoignent, notamment la vie de prière et l’aspect fraternel vécus dans le groupe.
Aussi, peut-être plus que l’importance de la mission en elle-même, c’est la notion d’engagement qu’il faudra mettre en avant, la régularité, afin de permettre de tenir sur la durée et de tisser des liens.
Dans certaines paroisses, les nouveaux convertis, touchés par l’accueil et la convivialité à Alpha, si cet accueil se retrouve dans la paroisse, auront à cœur d’accueillir à leur tour, par exemple aux messes des familles mensuelles ou au service de l’apéritif.

Quel contenu pour les petits groupes ?

Vous pouvez retrouver plusieurs formations dans la rubrique formation.