Le confinement nous a donné à tous une expérience commune. C’est le constat sur lequel se sont appuyés plusieurs membres de la Communauté de l’Emmanuel afin de lancer les soirées “On ne s’est pas tout dit”. Elles permettront, via un moyen original, de reparler du confinement, et pourquoi pas… de Dieu !

Pourquoi ces soirées ?

Et concrètement, on fait comment ?

Comment s’organiser ?

Lancer une invitation :

  • Par exemple : “Chers voisins, ça vous dirait un dîner / apéro / barbecue mercredi soir ?
    On s’est dit que ça serait sympa de se voir un peu, après l’expérience du confinement qu’on a tous vécu.
    Et pourquoi pas, on propose à chacun d’apporter un objet qui représente cette période un peu spéciale.
    On s’occupe de l’apéro, et chacun apporte ce qu’il veut pour le dîner.
    Ça vous dit ? (ps : possibilité de venir masqué !)”

Le déroulement de la soirée :

  • Lieu : chez vous
  • Combien de personnes : des groupes de 3 à 8 personnes (quitte à faire plusieurs soirées si vos voisins sont nombreux)
  • Qui inviter : vos voisins ou les personnes que vous avez côtoyées pendant le confinement
  • Quand : dès que possible, avant les départs en vacances
  • Sous quelle forme : un temps convivial suivi d’un temps d’échange

Préparer des questions pour guider les échanges :

  • Chacun présente à tour de rôle son objet représentatif de son confinement
  • Raconter un souvenir marquant de son confinement
  • Raconter sa plus belle joie / difficulté de son confinement
  • Parler de ses désirs nouveaux réveillés par le confinement
  • Échanger sur l’ouverture à Dieu ou au monde invisible qui aurait été permise / encouragée ou non pendant cette période.

L’objectif n’est pas de poser absolument toutes ces questions. Elles ont des niveaux de profondeur différents, à vous de choisir en fonction de ce que vous sentirez.

Lien vers l’article emmanuel.info

Laisser un commentaire